Sommaire

Le jardin écologique est un mode de culture en faveur de l'environnement. Il est aujourd'hui au cœur des préoccupations des professionnels mais aussi des particuliers. Seulement, bien que jardiner écolo ne comporte pas de difficulté majeure, pour en tirer satisfaction il est nécessaire de posséder quelques connaissances en la matière. Nous vous disons tout sur les caractéristiques du jardin écologique, ses avantages ou encore ses inconvénients dans cet article !

Jardin écologique : définition

Un jardin écologique est basé sur le principe de la protection des biodiversités et de la restauration des équilibres écologiques. Il implique le remplacement — par des produits naturels — des traitements ayant un impact négatif sur l'environnement. Un jardin écologique peut être :

  • privé ;
  • communautaire ;
  • associatif ;
  • public.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Caractéristiques du jardin écologique

Le jardin écologique présente les caractéristiques suivantes :

  • Il permet de créer un écosystème, que l'on possède un grand terrain à la campagne ou un petit jardin en ville ;
  • Il s'avère peu énergivore : il prône le recours à l'énergie solaire plutôt qu'à l'électricité ;
  • Il évite le gaspillage de l'eau : l'arrosage se fait grâce à la récupération des eaux pluviales dans des citernes spécifiquement conçues à cet effet ;
  • Il se montre indispensable pour cultiver des fruits et légumes non traités, ce qui est très important pour la santé de l'homme ;
  • Il fait appel aux ressources de la nature.

Usages du jardin écologique

Il est possible d'avoir un jardin écologique en changeant ses habitudes et en utilisant toutes les ressources de la nature. Mieux vaut donc abandonner produits traitants et engrais chimiques et les remplacer par des actions naturelles. Parmi elles, on retrouve par exemple :

  • Le recyclage des déchets :
    • le marc de café pour éloigner les chenilles ;
    • l'eau de cuisson des pâtes alimentaires pour désherber la terrasse ;
    • le compost obtenu à partir des déchets verts.
  • La culture des plantes amies à proximité les unes des autres.

La rotation des cultures est une méthode que l'on peut employer dans un jardin écologique.

Jardin écologique : avantages et inconvénients

Tout le monde peut jardiner écolo, que l'on soit un pro du jardinage ou un parfait néophyte. Un peu d'observation permet de vite comprendre les besoins de la nature, c'est-à-dire de la faune et de la flore mais aussi du sol.

La nature recèle suffisamment de ressources pour se suffire à elle-même et permettre à tout jardinier d'obtenir un résultat satisfaisant. Pour récolter de bons fruits et légumes, il n'est pas nécessaire d'avoir recours à des traitements chimiques — engrais et pesticides — et cela s'observe également au verger et au jardin d'agrément.

Nous l'avons vu, le jardin écologique présente l'avantage d'être économique en eau et en électricité, mais ce n'est pas tout car il est aussi :

Pour ce qui est de ses inconvénients :

Entretien du jardin écologique

Avec quelques connaissances sur la nature et ses besoins mais aussi une bonne dose de bon sens, chacun peut se lancer dans le jardinage écologique. En termes d'entretien, les bases sont relativement simples, à savoir :

Lire l'article Ooreka
    • planter des légumes couvre-sol comme les salades au pied de plants plus hauts comme la tomate par exemple ;
    • tomate et basilic car ce dernier agit comme un répulsif : il fait fuir les parasites de la tomate ;
    • œillet d'Inde et légumes pour éloigner pucerons et aleurodes.
    • L'installation des coccinelles au jardin potager et au jardin d'agrément pour se débarrasser des pucerons.
    • Le paillage pour lutter contre la prolifération des adventices et maintenir un sol humide.
    • La prévention des maladies des plantes : elle est fondamentale pour sauvegarder les récoltes. A savoir qu'il est important de connaître ces maladies et de savoir repérer leurs symptômes pour agir vite grâce à une solution prophylactique adaptée.
    • La plantation de haies bien connues pour être de parfaites sources de biodiversité.
    • Avantageux : le jardinier écolo n'investit plus d'argent dans les engrais, pesticides et herbicides. Il utilise des méthodes naturelles pour :
      • booster la croissance des végétaux en enrichissant le sol grâce à des matières organiques issues du compostage ;
      • éloigner ou éradiquer prédateurs et nuisibles en optant par exemple pour l'association judicieuse des plantes ;
      • supprimer les adventices ou réguler leur croissance en utilisant d'autres moyens que les produits polluants.
    • Respectueux des biodiversités : il suffit d'attirer oiseaux et autres alliés des cultures grâce à un point d'eau, des nichoirs, un hôtel à insectes à fabriquer soi-même.
    • Les solutions techniques permettant d'éradiquer un problème peuvent paraître difficiles à mettre en œuvre pour les néophytes ;
    • Le désherbage thermique qui remplace les herbicides chimiques, exige un minimum de connaissance et de technique ;
    • Le compost peut contenir des graines d'adventices (mauvaises herbes) et parfois des germes pathogènes qui peuvent contaminer les plantations ;
    • Certaines solutions naturelles permettant de lutter contre les insectes peuvent coûter assez cher : c'est le cas des pièges à phéromone ou encore du piège à glu ;
    • Lutter de façon naturelle contre les parasites exige plus de temps que la lutte chimique avant d'obtenir des résultats satisfaisants.
    • Faire du paillage une solution systématique pour maintenir l'humidité suffisante des sols et ralentir la pousse des adventices.
    • L'entretien du sol consiste en :
      • un apport d'engrais naturel,
      • une protection par paillage.
    • Respecter les besoins en eau des plantes du jardin : l'arrosage ne doit pas être systématique mais distribué avec parcimonie en tenant compte des spécificités des végétaux et des conditions météorologiques.
    • Réguler la pousse des adventices : le labour n'est pas la meilleure solution pour ne plus avoir de mauvaises herbes, bien au contraire cela favorise leur prolifération.
    • Créer des sources de biodiversités : planter des haies, multiplier les familles de plantes à cultiver, sauvegarder les plantes sauvages locales, installer une mare, favoriser la création d'un équilibre en invitant au jardin les animaux amis.
    • Utiliser un purin de plantes pour traiter son jardin écologique.
Aménagement de jardin

Aménagement de jardin : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de jardin
  • Des conseils sur l'aménagement et le coût
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider