Chauffage extérieur

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

En demi-saison, alors que le temps commence à fraîchir ou à peine à se réchauffer, il est possible de profiter de sa terrasse ou de son balcon grâce au chauffage d'extérieur. Qu'il soit au gaz, électrique, au bois ou même au bio-éthanol, il peut être fixe ou mobile et prendre bien des formes pour répondre à tous vos besoins.

Chauffage extérieur : électrique ou à gaz ?

Chauffage extérieur électrique

Le chauffage extérieur électrique nécessite une prise pour le brancher, mais il est sans odeur, silencieux et sécuritaire.

Il monte rapidement en température, mais il s'avère moins puissant qu'un chauffage au gaz, avec une puissance de chauffe de 0,9 à 3 kW en moyenne.

Fonctionnant par rayonnement, il ne réchauffe pas l'air ambiant, mais les objets, parois et personnes, avec une portée de 2 à 5 mètres.

Il est généralement moins cher que le chauffage extérieur au gaz.

Chauffage extérieur au gaz

Le chauffage extérieur au gaz fonctionne lui aussi par rayonnement, mais il est beaucoup plus puissant. Avec une puissance de chauffe de 5 à plus de 12 kW, il est capable pour les plus modèles les plus performants de réchauffer jusqu'à 30 m² .

Comme il est moins écologique que le chauffage extérieur électrique, il est fortement conseillé de ne l'utiliser qu'à l'air libre en raison de la quantité de CO2 qu'il libère.

Lire l'article Ooreka

Chauffage extérieur : parasol chauffant

Le parasol chauffant prend la forme d'un mat surmonté d'un réflecteur, qui peut avoir des formes variées (ronde, carrée ou ovale) et où se trouve soit un brûleur s'il est alimenté au gaz, soit une lampe chauffante s'il fonctionne à l'électricité.

Il est mobile, puisque doté de roulettes, et son mat peut être fixe ou orientable, mais aussi rétractable pour être rangé plus facilement l'hiver venu.

Il est le plus souvent en acier, inox ou aluminium, mais son socle peut parfois être habillé d'une autre matière.

Le mat peut être en forme de parapluie, mais aussi prendre l'aspect d'une pyramide, d'une colonne ajourée, etc.

Au gaz, il fonctionne avec une bouteille de butane ou de propane dissimulée dans le socle. S'allumant par simple pression du doigt sur un interrupteur, il est robuste et stable. Sa puissance de chauffe peut être modulée grâce à un bouton ou à un robinet, comme sur une gazinière.

À l'électricité, le parasol chauffant est alimenté par un câble, dont la longueur peut aller jusqu'à 10 mètres. Moins encombrant, mais aussi souvent plus esthétique que son homologue fonctionnant au gaz, il peut être utilisé en intérieur, dans une véranda non chauffée par exemple.

Lire l'article Ooreka

Chauffage extérieur : à infrarouge, fixe ou mobile

Le chauffage extérieur peut aussi prendre la forme de petits radiateurs électrique à infrarouge, fonctionnant là encore sur le principe du rayonnement, et de puissance variable selon les modèles.

Ils peuvent être fixés au mur, suspendus ou mobiles.

Fixe, le chauffage extérieur à infrarouge est souvent de forme rectangulaire et peut être orientable, voire télécommandable. Suspendu, il prend l'aspect d'une lanterne de différentes formes. Mobile, il est doté d'un socle et d'une poignée pour le transporter.

Chauffage extérieur : cheminée et brasero

Le cheminée d'extérieur peut être fixe ou mobile, posée au sol ou de petite taille pour prendre place sur une table ou une étagère.

Elle est alimentée au bois ou au bio-éthanol.

En pierre, en brique, en béton ou encore en verre pour un modèle au bio-éthanol, elle peut être à foyer ouvert pour profiter du spectacle du feu, ou à foyer fermé (lorsqu'elle est à bois) pour augmenter ses performances.

Sa puissance de chauffe est très variable selon les modèles choisis.

Le braséro se présente sous la forme d'un réceptacle de formes très diverses, dans lequel un feu est allumé. Décoratif et convivial, il ne chauffe qu'une surface réduite.

Lire l'article Ooreka

Chauffage extérieur : l'entretien et la sécurité

Électrique, le chauffage extérieur ne demande aucun entretien particulier. Seule la lampe à infrarouge devra être éventuellement remplacée, sachant que sa durée de vie oscille entre 5 000 et 7 000 heures.

Au gaz, il convient d'épousseter régulièrement le brûleur pour en ôter la poussière et les insectes attirés par sa flamme. Une flamme trop faible est d'ailleurs signe qu'il est temps de procéder à un nettoyage. Veillez à ce que l'appareil ait refroidi avant de procéder à l'entretien, en évitant tout produit inflammable ou abrasif au profit d'un peu d'eau savonneuse.

Une cheminée au bio-éthanol ne nécessite aucun entretien particulier, tandis qu'un modèle au bois ou un braséro devra régulièrement être débarrassé de ses cendres.

Chauffage extérieur : prix et points de vente

Voici des indications de prix :

  • Pour un parasol chauffant électrique, comptez de 60 à plus de 300 €.
  • Pour un parasol chauffant au gaz, comptez de 90 à plus de 300 €.
  • Pour un chauffage extérieur infrarouge, comptez de 60 à plus de 200 €.
  • Pour une cheminée d'extérieur au bois, comptez de 90 à plus de 300 €.
  • Pour une cheminée d'extérieur au bio-éthanol, comptez de 60 à plus de 500 €.
  • Pour un braséro, comptez de 40 à plus de 300 €.

Vous trouverez des chauffages extérieur dans certaines grandes surfaces, les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées, et sur internet.

Aménagement de jardin

Aménagement de jardin : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de jardin
  • Des conseils sur l'aménagement et le coût
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Mobilier de jardin

Sommaire

Bien choisir son mobilier de jardin

Mobilier de jardin

Douches de jardin

Douche de jardin Douche solaire

Ces pros peuvent vous aider