Plantation d’arbre

Écrit par les experts Ooreka

Les arbres, qu'ils soient d'ornement ou fruitiers, occupent une place de choix dans notre environnement et dans nos jardins. Ils structurent l'espace, renseignent sur la saison et procurent ombre et fraîcheur. Ils sont de véritables atouts pour nos espaces extérieurs. Se lancer dans la plantation d'arbre est une belle aventure, qu'il faut d'abord mûrir, puis construire étape par étape. 

Plantation d'arbre : définir de bon emplacement

Trouver le meilleur emplacement pour un arbre est plus compliqué qu'il n'y paraît : il est nécessaire d'anticiper non seulement sa taille adulte, mais aussi ses besoins lors de sa croissance. Ainsi, pour s'épanouir pleinement, il faudra qu'il puisse grandir sans contrainte de place.

Vous devrez également veiller à ce qu'il n'entrave pas la pousse des autres végétaux, ne soit pas dangereux pour votre habitation, ne gène pas les voisins. Pensez aussi à l'ombre qu'il projettera, cette dernière pouvant être soit profitable, soit pénalisante. 

Définir le bon emplacement, c'est aussi connaître la réglementation issue du Code civil. Celui-ci précise les règles de distance, d'entretien et de cueillette à respecter. Ainsi, concernant la plantation d'arbres, la distance minimale à respecter pour un arbrisseau inférieur à 2 m de hauteur est de 50 cm à compter de la limite du terrain. Elle est de 2 m pour un sujet dont la hauteur est supérieure à 2 m.

Conseil : en cas de doute, renseignez-vous auprès de votre mairie. 

Plantation d'arbre : choisir le bon sujet

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour déterminer quel arbre planter.

Espace disponible 

La taille du jardin est une information de première importance, car elle va vous indiquer vers quelles espèces d'arbres vous diriger : arbres, arbustes, arbrisseaux.

Bon à savoir : la ramure de l'arbre adulte devra être proportionnelle à la taille du jardin pour ne pas créer et déséquilibre ni être dangereux. 

Essence du bois

Une attention particulière devra être portée à l'essence du bois. En effet, certaines d'entre elles produisent une grande quantité de bois mort pouvant tomber et endommager toiture ou voiture dans votre jardin, mais aussi dans celui du voisin.

D'autres ont des racines qui grandissent en surface et déforment le terrain.

Fonction de l'arbre

L'aspect fonctionnel de l'arbre est à prendre en considération.

Un sujet au feuillage persistant donnera un agréable coin d'ombre l'été et atténuera les bourrasques de vent l'hiver, alors qu'un arbre au branchage clairsemé tamisera la lumière sur la terrasse et qu'un bosquet dissimulera le triste mur du voisin. 

Plantation d'arbre : choisir le type de plantation

Les arbres et les arbustes peuvent être plantés en sujets solitaires, en bosquets ou en haies.

Arbres solitaires

Dans les petits jardins, un seul bel arbre est suffisant. Il pourra être mis en valeur au centre d'une pelouse, être placé à l'extrémité d'une allée pour jouer sur la perspective, ou encore être accompagné de massifs fleuris.

Dans les grands jardins, on peut prévoir l'implantation de plusieurs sujets solitaires. Leur emplacement devra être soigneusement réfléchi, de façon à bien structurer l'espace. 

Bosquets

Une autre manière de planter les arbres consiste à les organiser en bosquets. Dans les petits jardins, on préférera les bosquets d'arbustes.  

Si l'espace est plus vaste, on pourra alors prévoir un bosquet de grands arbres (par exemple des pins), qui donnera mystère et charme au jardin.

Haies

Arbres et arbustes peuvent aussi se planter en haies aux limites de la propriété. C'est un bon moyen de clore un espace et de le protéger des vents dominants.

Selon les besoins, une haie peut être :

  • haute (haie de peupliers par exemple) ou basse ;
  • caduque, persistante ou mixte : dans ce dernier cas, il est recommandé de planter 1/3 de persistants et 2/3 de caduques ;
  • défensive : si elle est composée d'espèces très épineuses (certains rosiers, pyracanthas, berbères, houx, etc.) et remplace totalement une clôture.

Plantation d'arbre : bien acheter

Avant d'investir dans le ou les arbres qui vous font tant rêver, pensez à vérifier leur compatibilité avec la nature de votre sol. Questionnez un pépiniériste de votre région, car il serait vraiment dommage que le sujet choisi dépérisse après son implantation, faute d'un sol acide ou d'un sol suffisamment riche. 

Si vous hésitez entre un arbre juvénile et un sujet de plus grande taille, sachez qu'un petit sujet - en plus de coûter moins cher - s'adaptera plus facilement.

Enfin, le choix entre un arbre à racines nues ou un arbre en conteneur dépendra surtout de la période à laquelle vous souhaitez planter.

La plantation à racines nues va de novembre jusqu'à la mi-mars, quand l'arbre n'a pas de feuilles. Ce type de plantation convient particulièrement aux sujets isolés ou installés dans un endroit soumis au vent.

La plantation en conteneur court de septembre à mai. La reprise en milieu naturel est considérée comme plus sûre, toutefois, il est pertinent de savoir depuis combien de semaines ou de mois l'arbre est en pot : enfermées trop longtemps, les racines risquent de former un chignon qui va empêcher les plus importantes d'entre elles d'aller chercher l'eau en profondeur et de bien ancrer l'arbre. 

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !