Sommaire

Composer un jardin blanc

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Élégance, pureté, raffinement… Un jardin blanc est un enchantement. Le plus célèbre d’entre eux a été conçu dans les années 1930 par la jardinière et poète Vita Sackville-West à Sissinghurst en Angleterre. Il reste un modèle dont on peut s’inspirer.

Plus facile à réaliser qu’un autre type de jardin monochrome (jardin rose, bleu, jaune…), le jardin blanc demande néanmoins que soient respectées certaines règles de conception. De plus, il impose une suppression régulière des fleurs fanées, les fleurs blanches défleurissant souvent avec une vilaine couleur marron.

Cette fiche pratique vous explique la marche à suivre et les erreurs à éviter pour composer un jardin blanc.

1. Choisissez votre type de jardin blanc

Un jardin blanc peut se concevoir de nombreuses manières, de la plus simple à la plus sophistiquée :

  • Des potées fleuries blanches disposées au pied d’un mur ou d’une pergola couvert d’une grimpante blanche : rosier grimpant, clématite, glycine blanche, jasmin, ou encore hortensia grimpant pour une façade nord.
  • Un jardin de printemps à l’ombre des arbres, fleuri de larges flaques de cyclamens blancs ou de tulipes botaniques parmi du lierre rampant, avec un fond de fougères vert tendre.
  • Un simple carré bordé de buis ou encore d’une bordure en plessis : vous pouvez le fleurir de vivaces basses, blanches et argentées, d’où émergent par exemple des agapanthes blanches.
  • Une scène sans sophistication, avec des arbustes blancs se relayant de saison en saison (lilas, seringat, buddléia blanc), au pied desquels vous planterez quelques vivaces vertes et argentées non fleuries (armoises), complétées par des vivaces et annuelles relayant leur floraison blanche au fil des saisons.
  • Une roseraie blanche faisant un large appel aux végétaux argentés et complétée par quelques vivaces et annuelles blanches.
  • Une plate-bande, qui gagnera à se détacher sur un fond vert (haie, mur couvert de lierre…) ou encore sur une palissade de bois grisé.
  • Un massif blanc au milieu de la pelouse verte, qui lui servira d’écrin.
  • Un jardin blanc sur toute sa surface : par exemple un jardin de petites dimensions situé à mi-ombre, qui sera agrandi et éclairé par le blanc.
  • Un jardin blanc enfermé entre les murs végétaux d’une chambre de verdure, comme à Sissinghurst.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Définissez les couleurs de votre jardin blanc

Du vert à foison

Regardez des photos du jardin blanc de Sissinghurst : il vous sautera aux yeux que sa couleur dominante n’est pas le blanc, mais bien le vert !

  • Ne commettez pas l’erreur de trop penser « fleurs blanches » au détriment des feuillages, qui sont le véritable écrin d’un jardin monochrome.
  • Choisissez vos plantes autant pour leur feuillage que pour leurs fleurs et variez les verts autant que possible : vert tendre, vert moyen, vert anisé, vert foncé luisant, vert fluo…
  • Introduisez par larges taches des plantes non fleuries, rien que pour leur feuillage décoratif, par exemple des hostas Minuteman, aux somptueuses feuilles marginées de blanc.

Une gamme de blancs relevée d’une pointe de couleurs

Il n’y a pas un mais des blancs :

  • Mariez sans problème les blancs purs et les blancs tirant sur le vert.
  • Introduisez, mais avec précaution, les blancs crème et les blancs ivoire contenant une pointe de jaune : ils se juxtaposent mal aux précédents s’ils n’en sont pas séparés par de larges taches de feuillages verts ou argentés.
  • N’hésitez pas à introduire des fleurs blanches à cœur jaune ou étamines dorées : elles réchauffent la monochromie du blanc et illuminent votre jardin. Vous les trouverez parmi les crocus, narcisses, cosmos, certains rosiers (filipes Kiftsgate, Nemo, Snow star), etc.
  • Utilisez des fleurs blanches veinées de violet, comme en offrent certains géraniums vivaces : géranium versicolor, ou encore géranium Renardii, qui possède en outre un remarquable feuillage gaufré semi-persistant.
  • Plantez des tulipes blanches éclaboussées de vert (tulipa Exotic Emperor) ou d’une imperceptible touche de rose (tulipe dentelée Snowvalley).
  • Introduisez quelques rosiers aux fleurs blanches à peine rosées : Princesse Louise, Gruss an aachen aux fleurs blanc crème teintées de rose pâle, Aimée Vibert aux boutons roses fleurissant en blanc pur, Jacqueline Dupré aux longues étamines roses…
  • Plantez des pivoines blanc pur tachées d’infimes points de rouge carminé (pivoine lactiflora Festiva Maxima).

La féerie de l’argent

L’argent est l’accompagnement enchanteur d’un jardin blanc, qu’il sublime et fait miroiter en douceur.

Complétez la structure verte de votre jardin par des plantes vivaces gris argent, au feuillage souvent persistant :

  • armoises au port rond (artemisia Powis castle, artemisia schmidtiana Nana) ou plus lâche (artemisia arborescens) ;
  • épiaire laineux (stachis lanata) ;
  • coussin d’argent (Cerastium tomentosum) avec son feuillage persistant et ses petites fleurs blanches ;
  • épis de lavande blanche Edelweiss ;
  • liseron de Turquie (convolvulus cneorum) au feuillage persistant portant des fleurs de liseron blanches du printemps à l’automne, etc.

3. Variez les formes et les ports de votre jardin blanc

Pour compenser la monochromie d’un jardin blanc, variez au maximum les hauteurs des végétaux, leur forme et leur port (dressé, arrondi, rampant).

  • Utilisez largement les arbustes et les rosiers à floraison blanche, pour donner du relief au jardin :
    • Arbustes à floraison blanche : hydrangea Annabelle, hydrangea macrophylla Libelle, lilas blanc, seringat, spirées, viornes…
    • Rosiers blancs : Neige d’avril, Blanc Double de Coubert, filipes Kiftsgate, Kate and William, Iceberg, Nemo, Rosa multiflora nana, Winchester Cathedral, etc.
  • Plantez des vivaces hautes et de longs épis dressés : agapanthes, astilbes, digitales, eremurus Himalaïcus, jacinthes du Cap (Galtonia candicans), lupins, roses trémières (alcea rosea « Spring Celebrities White »), veronicastrums (veronicastrum virginicum Diana)…
  • Jouez du contraste entre port érigé et formes rondes : mariez les longs épis des Veronicastrum virginicum avec les inflorescences en boules des hydrangeas Annabelle et le port rond d’armoises argentées.
  • Jouez du contraste entre floraisons légères et formes compactes : juxtaposez de longs épis de gauras blancs avec des armoises argentées au port rond.
  • Allégez vos massifs et donnez-leur un aspect féérique grâce à des fleurs en épis légers (gypsophile, gaura lindheimeri White Fontain en fleurs de mai jusqu'aux gelées), des floraisons nuageuses (myosotis, asters), ou encore grâce à des graminées tout en légèreté.
  • Utilisez des couvre-sols en bordure de votre jardin blanc : corbeille d'argent, coussin d’argent, géraniums vivaces (geranium pratense Kashmir White, geranium sanguineum Album) et même rosiers blancs couvre-sol (Snowballet…).

4. Quelques valeurs sûres pour un jardin blanc

À part les végétaux déjà mentionnés plus hauts, en voici certains autres :

  • Bulbes à floraison printanière : crocus, muscaris blancs, narcisses, tulipes.
  • Quelques vivaces et bulbeuses d’été blanches : achillée ptarmica la Perle, anémone Honorine Jobert, astrantes (astrantia major Alba), campanules, dahlias (dahlia géant Lady Liberty), lychnis coronaria alba, monarde Schneewittchen, phlox, pois de senteur, scabieuse blanche (scabiosa caucasia perfecta alba aux grandes fleurs froufroutantes de juin à septembre), valériane blanche
  • Annuelles blanches : cléomes, cosmos, nielles des blés blanches, nigelles blanches, tabacs ornementaux…
Aménagement de jardin

Aménagement de jardin : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de jardin
  • Des conseils sur l'aménagement et le coût
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Création du jardin

Sommaire

Réaliser vous-même votre jardin

Aménager un jardin au bord de l’eau Comment créer un jardin tropical Aménager un jardin de bord de mer Réussir l’aménagement d'un jardin zen Créer un jardin marocain Aménager un jardin caillouteux Créer un jardin naturel Créer un jardin rouge Comment créer un jardin de plein soleil Aménager un jardin de montagne Créer un jardin de nuit Créer un jardin à l'ombre Créer un jardin contemporain Aménager un coin détente au jardin Comment créer un jardin des sens Aménager un petit jardin pour lui donner une impression d'espace Aménager un jardin fleuri en hiver Créer un jardin topiaire Comment aménager un jardin féerique Composer un jardin blanc Créer un jardin sur gravier Concevoir un jardin bleu Créer de l'ombre dans un jardin Créer un verger potager Organiser un jardin noir et blanc Créer un jardin à la française Créer un jardin parfumé Créer un jardin des simples Créer un jardin en trou de serrure Aménager un jardin de campagne Créer un jardin romantique Créer un jardin écologique Créer un jardin du vent Créer un jardin sans entretien Réussir l'aménagement d'un jardin moderne Créer un jardin en terrasses Réaliser un jardin rose Comment aménager un terrain en pente Comment faire un jardin japonais Aménager un jardin jaune Créer un jardin sec Décorer un petit jardin Créer un jardin de trottoir Créer un jardin de pluie Comment aménager un jardin en longueur Aménager un jardin de charme à l'ancienne

Ces pros peuvent vous aider