Sommaire

Pour un particulier habitant en zone urbaine, créer sur son propre terrain un jardin de pluie permet de participer, de façon aussi agréable qu’efficace, à la gestion des eaux pluviales qui posent aux collectivités de nombreux problèmes. Pour un habitant en zone rurale, ce type de jardin permet d’utiliser au maximum les eaux pluviales afin d’éviter le ravinement du terrain tout en économisant l’eau distribuée par le réseau public. De faible profondeur, ces jardins de pluie sont conçus de façon à capter rapidement les eaux de ruissellement et à favoriser leur absorption lente par le sol, puis à s’assécher jusqu’à l'arrivée de nouvelles pluies.

Selon le rôle que vous souhaitez lui attribuer, sa localisation rurale ou urbaine, la configuration de votre terrain et le budget que vous comptez lui consacrer, votre jardin de pluie pourra être d’une grande simplicité ou au contraire plutôt sophistiqué.

Voici comment créer un jardin de pluie.

Zoom sur le jardin de pluie

Le premier objectif du jardin de pluie est de retenir ou tout au moins de ralentir les eaux d’écoulement, surtout si elles sont abondantes, provenant des précipitations (pluies et parfois neiges) sur les toitures et toutes surfaces plus ou moins imperméables (cours, voies d’accès, terrasses…). En effet, ces eaux lessivent sans ménagement les sols, les ravinent parfois, charriant diverses substances plus ou moins nocives pour les cours d’eau. Elles vont gonfler les collecteurs d’eau pluviale ou les ruisseaux, puis les rivières. Leur canalisation vers un jardin pluvial évitera également la saturation rapide de la surface du sol de votre terrain et vous permettra de joindre l’utile à l’agréable.

Le second intérêt d'un jardin de pluie est de créer sur votre terrain une mare intermittente décorative plantée de végétation ornementale (arbustes et fleurs) et qui sera alimentée uniquement par l’eau apportée par les précipitations. Un point d’eau, même s’il n’est pas permanent, est toujours très attractif et attire de nombreux oiseaux et insectes, ainsi que des grenouilles.

Lire l'article Ooreka

1. Choisissez l'emplacement de votre jardin de pluie

Plusieurs choix s’offrent à vous selon la surface et la configuration de votre terrain :

  • dans une cour, sur une surface étanche (béton, goudron) ;
  • dans un petit jardin en pente non loin de l’habitation ;
  • dans un ancien bassin ;
  • dans un caniveau existant en contrebas du terrain collecteur.

2. Déterminez comment alimenter votre jardin de pluie

Plusieurs choix s'offrent à vous :

  • récupération de l’eau des gouttières, soit directement, soit à partir de la surverse d’un bac de récupération des eaux pluviales ;
  • récupération de l’eau collectée par un caniveau préexistant ;
  • récupération de l’eau de ruissellement d’une cour ou d’un parking au sol imperméable.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Option 1 : créez un jardin de pluie avec une configuration minimaliste

Profitez d’une pente naturelle de votre terrain ou d’un caniveau en pente existant :

  • Érigez dans sa partie basse un talus/barrage formé de grosses pierres recouvertes de terre bien tassée (si possible argileuse) jusqu’à la hauteur maximale où vous désirez retenir les eaux pluviales.
  • Pour évacuer le surplus d’eau une fois le niveau maximum désiré atteint, sans entraîner d’érosion du talus/barrage, installez au préalable en partie centrale un système d’évacuation en PVC en partie enterré sur son trajet évacuateur et masqué dans sa partie érigée par un habillement de pierres empilées.

Tuyau PVC

Article

Lire l'article Ooreka
  • Vous pouvez installer sur les berges de cette noue (fossé occasionnellement rempli d’eau de ruissellement) diverses espèces végétales aimant les sols frais et non gorgés d’eau telles que des iris de marais, des soucis d’eau, des prèles, des salicaires, des fougères, des lobélies, certains chrysanthèmes
  • Vous pourrez y associer dans le sol inondable des arbustes qui apprécient les zones humides et peuvent résister à des immersions temporaires tels qu'un saule, un frêne, un cyprès chauve, un aulne glutineux ainsi que des végétaux de tailles inférieures : certaines graminées (roseaux), des carex, de la grande consoude, des hémérocalles
Consulter la fiche pratique Ooreka

Option 2 : créez un jardin de pluie au-dessus de la surface du sol

Construisez un bassin ou réutilisez-en un ancien

  • Construisez un bassin contre un mur d’une maison, à l’arrivée des gouttières, ou bien sur la surface d’une cour (cela ne nécessite pas de parois étanches), qu’elle soit bitumée, bétonnée ou non, sous une arrivée de gouttières ou en contrebas du niveau d’un collecteur d’eaux pluviales. Sa forme peut être carrée, rectangulaire, circulaire, ovale, etc.
  • Vous pouvez également installer votre jardin de pluie dans un ancien bassin inutilisé. Utilisez-le tel quel ou cassez au préalable son fond pour permettre l’infiltration des eaux recueillies.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Installez une couche drainante au fond du bassin

Placez au fond une bonne couche (10 à 15 cm) de pierres et de gros graviers puis, au-dessus, une bonne épaisseur de terre (30 à 40 cm) mélangée pour moitié de sable de rivière. Enfin, laissez 20 à 30 cm de hauteur libre pour stocker provisoirement l’afflux d’eau.

Mettez en place l'évacuation du trop-plein

Installez au niveau du sol, à travers l'un des murets, un tuyau de PVC évacuateur du trop-plein en partie enterré sur son trajet évacuateur et masqué dans sa partie érigée par un habillement de pierres empilées. N’oubliez pas d’installer une surverse en cas de trop-plein.

Plantez de la végétation ornementale

Vous pouvez meubler la terre inondable de ce mini-jardin de diverses plantes adaptées à ce type de terrain telles que des iris de marais, des soucis d’eau, des prèles, des salicaires, des fougères, des lobélies, certains chrysanthèmes…, auxquelles on peut ajouter l’eupatoire chanvrine, la reine des prés (ou ulmaire), la populage des marais, l’épilobe hirsute, pour ses belles fleurs rouges, et la menthe aquatique, pour ses feuilles parfumées.

Matériel nécessaire pour créer un jardin de pluie

Imprimer
Brouette

Brouette

À partir de 30 €

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Pioche

Pioche

20 € environ

Sable

Sable

Environ 6 €/kg

Aménagement de jardin

Aménagement de jardin : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de jardin
  • Des conseils sur l'aménagement et le coût
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Création du jardin

Sommaire

Réaliser vous-même votre jardin

Créer un jardin de pluie Comment créer un jardin de plein soleil Aménager un jardin de charme à l'ancienne Créer un jardin de trottoir Comment aménager un jardin en longueur Réaliser un jardin rose Créer de l'ombre dans un jardin Créer un jardin à la française Aménager un jardin caillouteux Aménager un jardin de montagne Comment créer un jardin tropical Créer un jardin écologique Comment créer un jardin des sens Décorer un petit jardin Créer un jardin en terrasses Créer un jardin sans entretien Créer un jardin de nuit Aménager un jardin au bord de l’eau Créer un jardin à l'ombre Aménager un coin détente au jardin Réussir l’aménagement d'un jardin zen Créer un verger potager Créer un jardin romantique Réussir l'aménagement d'un jardin moderne Aménager un jardin de campagne Créer un jardin marocain Créer un jardin des simples Composer un jardin blanc Créer un jardin du vent Aménager un jardin de bord de mer Créer un jardin parfumé Créer un jardin en trou de serrure Créer un jardin contemporain Créer un jardin sec Créer un jardin naturel Concevoir un jardin bleu Aménager un petit jardin pour lui donner une impression d'espace Aménager un jardin jaune Créer un jardin rouge Créer un jardin sur gravier Comment aménager un jardin féerique Comment aménager un terrain en pente Organiser un jardin noir et blanc Créer un jardin topiaire Aménager un jardin fleuri en hiver Comment faire un jardin japonais